Icon ios app
Strava
Free app for Android and iPhone
11
Greg Merlin - Stamina Running Club

Greg Merlin - Stamina Running Club

7:43 AM on Thursday, May 24, 2018   •   Edited

Une méthode qui marche : l’entraînement croisé

English version 👇🏻

Pour ce troisième article pour le mois de mai, je tenais à vous faire part d'une nouvelle expérience qui m'a transformé...Quand depuis plus de 34 ans, tu n'aimes pratiquer qu'un sport...ou presque! Étant prof d'EPS, je pratique beaucoup de sports, mais seul le "Running" me satisfaisait...

Il est toujours difficile de modifier sa méthode d’entraînement lorsque depuis des années, on fonctionne sur le même schéma traditionnel.
On peut souvent observer les adeptes du tout course à pieds d’un côté et de l’autre, les partisans de l’entraînement croisé.

Mais on peut constater que le lien entre les deux modes d’entraînement n’est que rarement mis en avant.
L’entraînement croisé (course à pieds et cyclisme et/ou natation) a déjà fait ses preuves et les avantages ne sont pas négligeables.

Un sport dit « porté » comme le cyclisme ou la natation développeront la composante endurance et pourront remplacer un footing de récupération voir même compléter une sortie longue ! Ainsi, on pourra transférer les qualités aérobies de ces sports vers la course à pieds.

On peut également noter que si le renforcement ainsi que les footings de régénération ne faisaient pas partie de votre entraînement, cela pourrait à terme, occasionner des blessures.

Opter pour un sport porté de complément apporte :

- Une hausse de la motivation due à la rupture d’une monotonie des séances d’entraînement. - Une optimisation de la récupération et une diminution du risque de blessures.

- Un renforcement musculaire de muscles non sollicités en course à pieds.

- Une reprise plus rapide de l’entraînement suite à une blessure.

On a donc tous une bonne raison de compléter son entraînement à l’aide d’un de ces sports « portés ».
De plus, l’envie de tester une nouvelle méthode et de fait, un nouveau sport en complément de la course à pieds que je pratique presque au quotidien, me tente.

Je décide donc de m’équiper et de me rapprocher de potes qui ont l’habitude de faire du vélo… Le rendez-vous est pris lors d’un jour férié du mois de Mai ; l’expérience fut une révélation et après 116 km et un peu moins de 5 heures de vélo, je constate que je n’ai aucune douleur et me sens super bien.

Le soir même, j’avais un coaching aux Buttes Chaumont avec des côtes au programme.

Je constate que la séance passe facilement. Je ne vois pas vraiment d’inconvénients dans l’entraînement croisé, si ce n’est le temps passé sur le vélo ou dans une piscine et l’éventuel coût du matériel !

Si l’entraînement croisé permet une diminution des chocs, une meilleure récupération, on ne doit pas négliger d’autres facteurs fondamentaux comme une bonne alimentation, une gestion du sommeil, un échauffement adapté à la séance et surtout écouter son corps pour ne pas faire la séance de trop !

Greg Merlin

English version 👇🏻

Cross-Training: A Method That Works

It’s always difficult to modify your training methods if you’ve been following the same traditional program for years. Often, it seems like on one side we have runners; on the other, fans of cross training.

And the link between these two kinds of workouts is rarely emphasised.

Cross training (running with cycling and/or swimming) has long been proven effective, and the advantages are not negligible.

A ‘supported’ or non-weight bearing sport like cycling or swimming will develop your endurance, and can take the place of a recovery session, or even a long run! The aerobic aspect of these sports will be ported over into your running.

It’s also worth noting that if strength work and recovery runs are not part of your training program, this may eventually lead to injuries.

Cross training can complement running by:

- varying the monotony of training, therefore increasing motivation
optimizing recovery, therefore reducing the risk of injury.

- strengthening muscles not utilised in running.

- helping you to get back to training quicker after an injury.

Good reasons for all of us to add a swim or cycle workout to our training!

I had been very tempted to try out a new sport, to complement my almost-daily running routine.

So I decided to get kitted up and get in touch with some friends who cycle a lot. We made a date for one of the May public holidays, and the experience was a revelation: after 116km and a bit less than five hours of cycling, I had no aches and pains and felt great.

What’s more, that evening, I was coaching at the Buttes Chaumont, a hilly park in Paris, with hill work on the agenda… and the session went well.

I really see no downsides to cross training, other than the increased time spent on the bike or in the pool, and the potential cost of the equipment.

Cross training reduces impact and promotes better recovery, but equally we should not forget other fundamental factors – including a good diet and sleep routine, warming up properly and above all listening to your body and not doing that one session too many!

Greg Merlin